5 raisons de se mettre à l'écriture




Ressens-tu le besoin d'extérioriser tes sentiments et émotions ? Te sens-tu un peu patraque à fleur de peau ou émotive ces derniers temps ? Ton rythme de vie, ton entourage ou tes collègues t'en font voir de toutes les couleurs ?


Ou encore, tu as un amour pour la lecture, tu aimes argumenter, donner ton avis et réfléchir sur le sens des choses ?


Je te conseille de te lancer dans l'écriture.

L'oreille (ou plutôt la feuille) attentive et sans jugement que tu recherches est là devant toi.


Pour ma part, je me suis lancée dans l'écriture réellement depuis ma grossesse, et s'est intensifié après mon accouchement. Cela a été une révélation pour moi. J'étais à une période de ma vie, où l'écriture m'a permis de me révéler, j'ai découvert des sentiments enfouis en moi que je ne connaissais pas.


Ecrire est une forme de thérapie. Elle permet d'évacuer les frustrations d'une journée, d'un moment ainsi que les émotions qui nous bloquent ou qui ne nous permettent pas d'aller de l'avant.


Cela permet aussi de retracer son parcours, ses expériences et de garder une trace de notre évolution. En se relisant, on se rend compte du chemin parcouru et de la bravoure que l'on a acquis en surmontant des épreuves ou même des obstacles dans notre vie.


Ci-dessous, je te donne 5 bonnes raisons de te lancer dans l'écriture (c'est une petite liste des avantages que j'ai pu découvrir sur moi-même) :



1. Le lâcher prise : apprendre et comprendre ses émotions


Mettre sur papier (ou ordinateur) ses pensées les plus profondes ou même de simples ressentis, peut t'aider à mieux les appréhender. Tu ne les verras peut-être plus de manière négative, en te disant "mais pourquoi j'ai pensé ceci ou cela" ; tu les extériorises en quelque sorte. Les écrire et surtout mettre un mot sur tes émotions demande un effort considérable mais te libère instantanément. Je te le garantis.

C'est tout comme "pleurer", cela aide à faire passer un chagrin.

Tu te dévoiles et c'est là qu'est toute la force de l'écriture. Tu auras l'impression de lire une toute autre personne avec un angle de vue différent. Je suis passée par ces moments au tout début. Et une fois habituée, ça en devient automatiquement un besoin.



2. Un suivi temporel de son évolution

Chacune de nous est différente. Certaines prennent plaisir à écrire tous les jours, d'autres, une fois par semaine et certaines une fois par mois. Il n'y a pas de règle. Ce qui prévaut est la volonté, l'envie d'écrire.

Lorsque tu auras cumuler plusieurs écrits (ou récits), tu te rendras compte d'une certaine évolution sur toi même, ton style d'écriture, ta vie et tes expériences. Si tu écris une sorte de "journal intime", tu verras qu'au fil du temps, tes points de vue changent, tu vois les choses ou l'avenir autrement ou encore tu es moins réservée dans tes écrits.


Les gens évoluent. Dans un an, tu ne seras peut-être plus exactement la même. Peut-être auras-tu eu de nouvelles expériences (professionnelles, amoureuses, amicales ou sociales...) qui t'auront permis de t'élever et surtout de te révéler plus.

Et si tu regardes bien, cette volonté de changement ou d'évolution a peut-être déjà été mentionné dans tes écrits sans que tu y prêtes attention.

Grâce à l'écriture, je me suis vue accomplir des objectifs que je n'aurais jamais pensé être capable de faire. Cela parce que, d'abord je les écrivais assez souvent et que c'était en quelque sorte toujours "dans ma tête", mais aussi parce que les noter et les lire m'a redonné une certaine confiance en moi et c'est ce qui nous mène au prochain point.



3. Renforcer sa confiance et son estime de soi


La confiance en soi c'est par définition avoir foi en ses capacités et reconnaître être capable de les utiliser dans nos expériences et activités quelconques.

L'estime de soi c'est le jugement (positif ou négatif) que l'on a de soi-même.

Tu ne vois pas le lien avec l'écriture ?


Et bien le lâcher prise, énoncé en premier point plus haut, est un apprentissage de nos sentiments et émotions, un apprentissage de qui l'on est et aide à mieux nous écouter. Et cela même est l'essence de l'estime de soi.

Se mettre à l'écriture permet de t'accorder des moments de détente où tu prends soin de ton mental et où tu libères toutes les ondes négatives. Tu laisses, même, places à ton imagination. Ceci aide à redorer l'image que tu as de toi.


La confiance en soi, elle, est motivée par le fait d'abord de se connaître (avec ce travail d'introspection qui rejoint l'estime de soi), de s'accorder une activité pour soi, de se poser les bonnes questions (qui suis-je, qu'est qui m'anime au quotidien, quelles sont mes valeurs...), de faire cogiter son esprit, de mettre en valeur ses qualités... En effet, on ne se rend pas compte à quel point chacune de nous a une force intérieure inouïe et que nos acquis écrivent notre propre histoire.

A l'écrit, cela se ressent plus et est agréablement mis en valeur.



4. La réflexion, la rétrospection et l'introspection


Ecrire permet de se revoir sous toutes les formes : bébé, adolescente, jeune maman, femme, épouse, grand-mère... écolière, étudiante, salariée, entrepreneure, mère au foyer... C'est la rétrospection. Ecrire sur notre passé pour en voir l'avancée est bon pour le moral (ainsi que la confiance et estime de soi vus plus haut). On revoit le chemin parcouru et on écrit notre histoire. Ceci déclenche le processus de "remontée vers le passé". Mais, il existe aussi l'introspection qui est la résultante de tout ce travail de réflexion.

Remettre nos sentiments, émotions au clair ainsi que souligner nos points forts et raconter notre vie dans le détail, entraîne forcément des réflexions sur soi. L'introspection est un fondement du développement personnel. C'est ce qu'on appelle l'écriture introspective ou réflexive.


Je sais que mes récits, par exemple, sont souvent des écritures réflexives. J'aime mettre des mots sur mes objectifs et énoncer comment et quand je souhaite les atteindre. Le pouvoir de l'écriture introspective est miraculeux. Je te le certifie. Il te sort de tes sentiers battus et te fait "agir" pour atteindre les objectifs fixés. Et c'est là que j'y retrouve toute la différence entre l'oral et l'écrit.



5. Développer son langage et son imagination


Progressivement, en entamant un rythme quotidien (dépendant de chacune), le flot de mots devient plus large. On y développe un vocabulaire plus développé et abondant mais aussi une imagination débordante, allant du simple fait d'écrire son quotidien, à écrire ses rêves, cauchemars et fantasmes.

L'écriture de journaux intimes, de récits biographiques, autobiographiques, de romans et pleins d'autres poussent notre esprit à découvrir tout un ensemble de mots pour relater le plus de faits ou plutôt au mieux les faits.


C'est là qu'est toute la subtilité de l'écriture.

Cela m'a aidé à découvrir un grand nombre de définition et à écrire mes projets les plus ambitieux.




POUR CONCLURE :


J'estime qu'en tant que femme, il est bon de se connaître et de se développer autour d'une activité qui nous permette de se recentrer sur soi-même, tel que l'écriture.

Se féliciter, faire face à ses émotions et renforcer son estime de soi sont des choses que l'on ne fait pas assez. Et écrire permettrait de transgresser cela.


C'est une médication (mais aussi une passion).


Prends par exemple, un jour de la semaine, tous les lundis matins et pose des mots forts et motivants dessus puis vois l'évolution que cela t'apporte.

Tu peux bien aussi écrire un récit sur la vie de tes parents, ou de ton chéri ou bien encore de toi-même ou de ton enfant et le leur offrir. Cela est de même très gratifiant.



Que penses-tu de ces 5 points ? Y a-t-il selon toi des vérités ?

Je veux connaître ton avis :)


Merci d'avoir lu, à très vite !