Locks : top 4 des raisons de passer le cap


Cela fait maintenant 1 an que je porte des locks. J'ai passé le cap en Novembre 2021 ! Je pense qu'au bout d'un an, on acquière cette expérience et on peut se permettre de faire un petite retour sur cette aventure.



Si comme moi :


1. Tu es une personne qui aime porter des coiffures simples ou élaborées mais surtout rapides à faire (type : chignons, braids, queue de cheval, coupe courte, afro...).


2. Qu'ajouté à cela, tu as changé de coiffure beaucoup de fois dans ta vie dû au fait qu'aucune coiffure ne te permettait de laisser tes cheveux libres, dans leur état naturel trop longtemps sans que cela t'insupporte ?


3. Et qu'enfin à un moment de ta vie, tu te poses la fameuse question :




"Mais comment trouver une coiffure qui me corresponde en tout point : n'agresse pas mon cuir chevelu, ne fragilise pas mes racines ni mes cheveux et soit 100% naturelle ?"

Alors tu es bien tombée. Je te souhaite la bienvenue.


Ci-dessous, je te présente le top 4 des raisons pour lesquelles les locks sont la "best coiffure ever" :



1. La liberté

LA LIBERTE. Et je le répète car c'est le cas de le dire


"Se lever et sortir de chez soi aussitôt". Façon de parler.

Les locks en soit ne nécessitent pas de coiffage au quotidien. Seules celles qui désirent changer de tête et expérimenter l'élasticité des locks font des coiffures. Et cela est très joli et sympathique de voir à quel point l'on peut jouer avec nos cheveux. Les plus flemmardes (comme moi), se lèvent, passent un coup d'eau, un peu d'huile et c'est parti !


Les bras de Musclor, travaillés pendant des années pour le démêlage des cheveux, la boule au ventre avant le jour de lavage de cheveux, les gels incessants pour faire tenir les ponytails ou les belles afros, c'est de l'histoire ancienne.


Les cheveux ne ressentiront plus les tiraillements et grattage excessifs (si pas de coiffage ou retwist en abondance). On se sent plus naturel, on gagne en confiance en soi et en originalité.


Je conseille à toute personne à la recherche de cette émancipation et indépendance capillaire de passer le cap. Tu ne le regretteras pas :)



2. Un entretien simple et ultra rapide

De l'eau et de l'huile. Tout simplement.

Exit les pommades et gels qui laissent des résidus.


J'hydrate mes cheveux 1 à 2 fois par jour avec de l'eau de rose et je scelle l'hydratation avec l'huile de mon choix, qui est l'huile d'avocat, mélangé à de l'huile essentielle d'Arbre à Thé et de Vanille (pour la bonne odeur). Je peux de temps en temps mettre de l'huile de Ricin sur mon cuir chevelu mais cela reste rare (car je trouve cette huile un peu lourde).


Le lavage des cheveux s'effectue en général une fois par semaine pour ma part (tous les 10 jours pour d'autres), car mon cuir chevelu ne supporte pas plus longtemps. Un shampoing simple, sans effet "brillant, revitalisant, démêlant" ou autre, je veux juste garder mes cheveux propres. J'y rajoute même quelques gouttes d'huile essentielle d'Arbre à Thé.


Easy non ?


3. Un rappel indéniable à notre identité, nos racines

Avoir des locks montre d'entrée de jeu notre appartenance ethnique, pour ma part africaine (Sénégalaise). Je ne me suis jamais sentie à l'aise de porter les "cheveux d'une autre", je ne me sentais pas fidèle à mes racines. Je portais la plupart du temps mes propres cheveux (avec quelques rajouts d'extensions...).


Pourquoi vouloir porter les cheveux d'autrui ? Pourquoi ne pas arborer ma propre chevelure, l'aimer et l'imposer aux autres car c'est une partie de moi. Ce sont les questionnements auxquels j'étais souvent confrontée (avec moi-même).


Je ne juge pas celles qui arborent les chevelures achetées dans le commerce, je trouve cela très joli, et si cela leur fait du bien de changer très souvent de "tête", qu'il en soit ainsi ; mais pour ma part je préfère primer pour le naturel. Chacun ses choix et ses convictions.


Je sens que depuis mes locks, je suis en harmonie avec moi-même. Ce que je touche m'appartient, ce que je montre au Monde prouve mon appartenance et ne copie en rien l'appartenance ou la communauté d'autrui. D'ailleurs, porter fièrement cette couronne et la montrer autour de moi me fait même plaisir.



4. Une communauté soudée

La communauté des locksés ne cesse de s'agrandir. Et l'on sent dans le regard d'un(e) autre locksé(e), cette fierté et ce petit clin d'oeil à nos racines et notre appartenance. On retrouve en chacun d'entre nous le chemin que l'on a traversé pour en arriver là où nous sommes capillairement parlant. Car souvent, nous avons suivi le même chemin (peut-être juste pas au même moment). On ressent ce soutien, cette envie de discuter, de s'ouvrir aux autres et de partager son expérience et son ressenti.


Il y a pas très longtemps, j'ai croisé un inconnu dans la rue, avec des locks longues jusqu'au bas du dos qui s'est arrêté, à remarquer mes locks et me dit "C'est top, tu es dans la team Rastafari aussi ma soeur !". J'ai souris et l'ai gentiment salué.

Rastafari ou non (je ne connais pas tous les termes tels que dreads et autres), mais ce qui est à retenir est le dicton : "Nous sommes ensembles" comme on dit chez nous. C'était en quelque sorte un clin d'oeil, un honneur ou un contentement pour lui de voir une autre locksée qui se lance dans l'aventure.



 


Les locks, lorsqu'on ne connaît pas tant que ça la signification, on tend à croire que cela est une preuve de rébellion. Or cela représente bien plus que ça, selon moi. C'est un état d'esprit.

Les locksés sont le plus souvent des personnes qui recherchent la liberté tout en prônant le respect de chacun mais aussi des personnes ouvertes à la découverte, l'échange, la discussion, la différence, curieuses d'apprendre des choses et de les partager. Enfin, c'est l'image que je me fais :)


Et toi, as-tu passé le cap ? Si oui, pourquoi ce revirement ?

Racontes nous ton histoire et partages tes conseils (et craintes) afin qu'on en discute toutes ensembles :)


N'oublies pas de liker, commenter, et partager autour de toi.

Un grand merci et à très vite :)