Je ne suis pas une mère parfaite, et alors ?




Nous les femmes, portons un lourd poids sur nos épaules. Celui de se "faire respecter" pour qui l'on est et ne pas entacher notre réputation car nous portons ou porterons les futurs enfants de demain.

Et (rien que) pour leur bonne éducation, on s'efforce d'être les plus parfaites possibles, que ce soit professionnellement parlant, ou bien dans la rue, en rendez-vous parents-professeurs ou avec la famille. On veut être le meilleur exemple pour nos enfants.



Car on le sait, les enfants COPIENT tout.


Cependant, il ne faut pas oublier que nous sommes humaines avant tout. Nous ne sommes donc pas parfaites (comme les hommes d'ailleurs) et nous aussi nous flanchons, insultons, avons des excès de colère, avons la "flemme" et oublions. D'ailleurs des anecdotes "de mère imparfaite" voire "mère tête en l'air", j'en ai des tonnes.


Il m'est arrivé :


  • De me précipiter chez le premier commerçant ouvert à 19h, car j'oublie que le dernier pot de lait de bébé arrive à terme (et plus de stock à la maison)

  • D'oublier de lancer la machine de ses pyjamas, et de me retrouver à 22h à en faire une pour m'assurer qu'il ait des vêtements propres et secs le lendemain

  • D'oublier de faire la déclaration de la nourrice assez tôt

  • D'oublier de prendre à temps rendez-vous pour les vaccins de mon fils, d'oublier de mettre au frigo ses vaccins et devoir les jeter et en racheter 30 minutes avant le rdv

  • D'acheter du lait bio extra cher (encore une fois à la dernière minute) car j'ai oublié qu'il ne restait que quelques centilitres de poudre de lait de bébé… d'oublier de lui donner la vitamine D tous les matins…


Oublier, oublier, oublier… Fatiguée, fatiguée, fatiguée…

Pourtant je note tout (enfin à peu près tout). Oui, j'ai un bloc notes sinon j'oublie la moitié de ma vie… Fort heureusement malgré toutes ces péripéties, il s'en porte très bien haha.


Et puis dans un autre registre, il m'arrive :

  • D'imaginer, très (voire trop) souvent, une vie où j'allie passion et travail dans mon quotidien

  • De perdre patience

  • D'hausser le ton par fatigue et épuisement


Et c'est normal. J'ai des défauts (comme des qualités).


C'est normal. Et toi aussi.


Ne culpabilises pas de ne pas réussir à tout faire en une journée, ou d'avoir hausser le ton sur ton enfant alors qu'il manifestait sa faim ou autre chose.

Ne culpabilises pas de vouloir des moments à toi, sans enfant.

Ne culpabilises pas d'oublier, de crier, d'avoir la paresse de cuisiner ou de faire les machines (le ménage entre autres).


Ne culpabilises pas. Tu fais déjà de ton mieux.


Je pense que nous devons nous prendre des pauses de temps en temps, rien que pour nous, pour nous évader, pour nous recentrer.

Je suis la première à qui je dis ça car depuis que je suis maman, mon temps libre, j'aime le passer avec mon bébé. J'ai tendance à me délaisser pour lui. Je ne me rends pas compte de cet effet là (mais si ma famille le remarque, c'est que cela doit certainement être le cas).


C'est très difficile de se déconnecter de son enfant quand on connaît cet amour maternel, celui pour lequel "on pourrait tuer".


C'est une nouvelle aventure qu'être maman et c'est une aventure qui nous suivra tout au long de notre vie, avec de la chance.


L'essentiel d'une maman, c'est de donner tout l'amour que l'on peut à nos enfants, de prendre nos responsabilités (éducation, subvenir à leurs besoins du mieux que l'on peut, être présente pour eux en cas de problèmes mais aussi dans les bons moments…), et cela fait déjà de nous des mères parfaites pour nos petits.



Il m'arrivait en grandissant (du moins dans la vingtaine) de ne pas toujours comprendre ma mère. Puis j'ai mûri et compris qu'en fait, elle n'est pas parfaite mais a toujours donné le meilleur d'elle-même pour notre bien-être. J'ai eu plus de facilité à la comprendre et à me dire que c'est une femme avant tout. Avec ses émotions, sentiments, qualités et défauts et surtout avec sa personnalité et son caractère, propre à chacune.



Les mamans sont des femmes portant des couronnes de mère.


N’hésites pas à me donner ton avis, je serai ravie de te lire !