Que dirais-tu à ton toi-même du passé ?



En vieillissant, on fait face à des expériences qui nous donnent toujours des leçons que l'on aurait aimer connaître plus jeune. De plus, lorsque l'on veut agir selon nos envies et nos émotions, nous pouvons nous trouver face à des situations assez complexes à résoudre par manque de raisonnement.


Je sais qu'il ne faut pas regarder derrière nous, le passé étant une page tournée, mais si je pouvais retourner à mes 17 ans, je me donnerais ces conseils ci-dessous :



Ne sois pas aussi entêtée.


Dans certaine situations, on pense toujours avoir le dernier mot et il s'avère que l'on a tord sur toute la ligne mais notre entêtement nous mène loin, très loin parfois trop loin.



Sois plus à l'écoute des conseils des aînés.


Je parle des parents. Eux qui voient plus loin que nous, jeunes innocents, fougueux et têtus.



Trouves toi une passion.


Une activité créatrice qui libère l'esprit, comme l'écriture, le chant, la natation… des activités qui m'attirent mais sur lesquelles je ne me suis jamais attardée. Plus jeune, j'avais un amour pour la musique, décrypter les sonorités, les musicalités, les paroles d'un chant, chanter, inventer et écrire des paroles et des airs musicaux.


Mais aussi l'écriture, je me rappelle avoir eu un cahier à mes 15 ans sur lequel j'écrivais chaque jour mes pensées, mes idées, mon avancement dans ma vie que je devais garder jusqu'à mes 18 ans pour voir en 3 ans comment ma vie et mon Moi avaient évolué. Une sorte de rétrospection. La natation aussi, que je pratiquais deux fois par semaine mais que j'ai abandonné par manque de motivation.



Ne mets pas en sourdine ton intuition.


Elle est toujours vraie. Plus jeune, je me trouvais trop dure avec le monde qui m'entourait, donc je l'ai mise de côté pour me permettre d'être plus tolérante et moins sur l'analyse de tout. Avec l'âge (je n'ai pas encore 30 ans mais j'ai tout de même quelques années d'expérience de la vie), j'ai donc eu tendance à ne plus vouloir écouter ma petite voix intérieure. En réalité, elle s'avère être la voix (et voie) de la raison dans mon cas et permet de ne pas divaguer dans mes émotions et sentiments.



Voyages, avant de débuter la vie active.


Cela permet d'ouvrir l'esprit, d'être plus compréhensif sur les manières de penser et de faire des gens, apprendre des cultures différentes et pourquoi pas aider à trouver son réel objectif dans la vie.



Oses te lancer dans des projets.


Au mieux tu seras épanouie dans ce que tu auras entrepris, au pire tu apprendras et ressortiras grandie de ton expérience. In fine, tu repartiras de plus belle sur un nouveau projet.



Et enfin, aies confiance en toi et en Dieu.


(Pour les croyants de toute confession confondue).

En effet, notre destin est déjà écrit, rien ne sert de se tracasser, il faut donner le meilleur de soi-même dans tout ce que tu entreprends et le reste viendra tout seul.


En ayant confiance en toi et en Dieu, tu feras tout de manière sereine, la conscience tranquille et la tête haute que tu réussisses ou échoues. La confiance en soi est une des bases de la personnalité et du caractère d'une personne, que l'on doit forger chaque jour pour ne pas la perdre. Cela touche le physique, le mental et même le psychologique.



Il n'est jamais trop tard pour apprendre de ses expériences et avancer. il faut juste reconnaître nos erreurs, nos leçons et ne plus regarder derrière nous.


Et toi, que dirais-tu à ton "TOI" du passé ?