6 faits qui te changent une fois parents




Lorsqu'on devient parent pour la première fois, on se rend compte que beaucoup de choses sont bouleversées (en positif) dans nos vies, notamment notre manière de voir les choses.


On grandit avec l'enfant et on en découvre tout autant de notre progéniture que de nous.

Je dirai même que la parentalité est une école de la vie. Nous devenons de meilleures personnes chaque jour. En effet, élever un "petit être" pour qu'il devienne un jour une personne respectable, éduquée, avec des valeurs, de la détermination et j'en passe..., cela demande de l'apprentissage, de la persévérance et surtout beaucoup d'amour.


Ci-dessous, j'ai retracé les 6 faits qui nous emmènent (à peu près tous parents) à devenir notre "better self" = "notre meilleure version de nous-même" , soit une partie de nous qui fut éternellement cachée et qui, nous ne le savions pas, pouvait apparaître au grand jour :



LA PATIENCE

Et oui ! Devenir parent est synonyme de devenir LA patience incarnée. Pour ma part, ayant un bébé d'un an, je peux dire que même à ce stade en tant que parent, je suis changée quelque part. Cela ne fait qu'une petite année, mais en ce laps de temps si court dans la vie d'un enfant, on en apprend énormément sur nos capacités, même sur les choses les plus anodines.


La patience pendant que bébé boit son biberon qu'il ne tient pas seul, alors qu'on a une envie irrésistible de dormir. La patience quand bébé fait des coliques et qu'il pleure des heures non stop. La patience quand bébé fait des poussées dentaires et que toute la nuit, il ne veut point dormir.

La patience, quant au moment de sortir, bébé a laissé une très jolie "marque" de son déjeuner dans sa couche, là où toi tu es déjà en retard à un rendez-vous.

Enfin bref, tu l'as compris, cette liste est non exhaustive...


Je dis bon courage à nous haha !



LE LANGAGE


Depuis que bébé est né, notamment depuis qu'il commence à bien comprendre le sens des mots, on s'efforce à employer un langage irréprochable (enfin on essaye).


On se documente sur l'évolution du bébé, ce qu'il est censé connaître à tel ou tel âge ou on cogite simplement (venu tout droit de nos pensées de parents responsables) "est-ce que je communique assez, est-ce que je répète toujours les mêmes mots, devrais-je lui en apprendre de nouveaux ? Lesquels ? Dis-je des "gros mots" devant lui au cours d'une discussion envenimée ou dans la rue contre un motard prétentieux ou un cycliste ne respectant pas le feu tricolore ?"


Oui, donc on évolue aussi dans le langage en faisant de notre mieux.

Car on le sait tous, les enfants imitent et apprennent de leurs parents.

Même les mots, qui pour nous semblent banals, sont en réalité à éviter car notre progéniture risque d'y prendre l'habitude et de les utiliser à tout va (surtout).


Et gare à nous, si nous employons des mots "pour les adultes", car ils nous le font savoir immédiatement et notre seule excuse "oui mais c'est pour les grands, tu es petit, tu n'as pas le droit de dire ça". Et hop !



MANGER SAIN


Nous devenons les gourous de la cuisine saine. Faire apprendre tous les fruits et légumes aux enfants là où nous n'en mangions peut-être même pas la moitié (haha ce n'est pas une généralité bien sûr). Une alimentation plus responsable et attentive aux besoins de l'enfant (et au passage, de l'adulte aussi car on y prend goût). Nous souhaitons alimenter nos petits avec les meilleurs produits du marché et surtout contenant le moins de substances transformées.


Aussi, nous essayons, tant bien que mal, d'intégrer des portions de légumes à chaque plat, bien que cela puisse s'avérer être un calvaire (étant petite, j'étais une anti-légumes, si je pouvais inventer une association "Lutte anti-légumes", je l'aurais fait, bien qu'aujourd'hui j'adore ça, étrange)...

Tout cela, nous le faisons car nous sommes soucieux de la santé d'un nouvel être, autre que nous.



LA TOLERANCE


Quand nous ne sommes pas parents, nous avons peut-être tendance à avoir la critique facile face à l'éducation d'un enfant ou face à une situation de la vie de tous les jours.

Une fois parent, notre regard change et nous sommes plus attentifs, réceptifs et compréhensifs. On se dit intérieurement "cela peut m'arriver, je compatis".


Maintenant que je suis maman, je comprends deux fois plus la maman dépassée lorsque son tout petit bébé pleure et qu'elle n'arrive pas à le calmer, dans un magasin, restaurant ou autres. Je comprends aussi beaucoup mieux la maman, habillée d'un survêtement tâché de légumes ou de lait, les cheveux à moitié ébouriffés, allant acheter du pain à la boulangerie du coin.

Mon regard s'attendrit à la simple vue d'une femme enceinte ou simplement d'une maman ou d'un papa poussant une poussette.


Et on ne se rend peut-être pas compte de notre changement, mais la tolérance opère aussi dans nos relations avec notre famille, nos amis ou bien dans nos expériences de vie.



L'INVENTIVITE

Tout parent est déjà passé (ou passera) par cette étape du "qu'allons-nous faire aujourd'hui ?", notamment pendant le confinement de l'année 2020.


Nous ne cessons de trouver des activités ludiques et amusantes pour nos petits enfants, afin de casser la routine, d'éviter l'ennui, de stimuler leur intelligence ainsi que leur propre imagination. C'est, je pense, le quotidien de tout parent. Avec un bébé d'un an, je commence à peine à rentrer dans cette course. Je ne cesse de penser à des jeux auxquels je pourrais jouer avec lui (bien qu'il y en ait des centaines, mais n'étant qu'un bébé avec une concentration de 5 min à tout casser, on ne va pas très loin).


En tant que parents, nous développons énormément notre imagination, ne serait-ce que dans les petits sons amusants que nous chantons à bébé ou dans les gazouillis que nous inventons pour faire rire bébé. Et oui, ça commence déjà par là !



L'ORGANISATION

Comme nous le savons tous, dès les premiers jours de bébé (enfin lorsqu´un rythme commence à se créer), nous essayons d'établir une routine afin que bébé ait un équilibre qui lui permette de trouver ses repères. Que ce soit pour le moment de manger ou de donner le lait, le moment de passer du temps (activité ludique, amusante, lecture, natation...), ou le moment de dormir (sieste et nuit).

Le début de l'organisation commence par là et s'installe au fil de l'eau lorsque, nous gagnons en confiance et en maturité (et par habitude aussi).


Et plus l'enfant grandit, plus son rythme de vie se dessine. Et ceci est bon pour son évolution ; en ayant des repères, l'enfant a des règles lui permettant de pouvoir s'intégrer facilement dans différents milieux (sportif, scolaire, et même centres de loisirs...)



Ce ne sont en réalité que de bonnes choses qui nous changent une fois devenus parents car c'est une perpétuelle recherche d'évolution et d'amélioration.


Et toi, qu'as tu constaté de différents depuis que tu es maman, ces six points te semblent-ils avérés dans ton cas ou constates-tu d'autres points non énumérés ci-dessus ?




Tu peux donner ton avis en commentaire, je suis curieuse de savoir :)

Merci d'avoir lu et à très vite :)